Comment déclarer ses revenus locatifs en 2021 ?

355
Partager :

A voir aussi : Les meilleurs quartiers de Toulouse pour habiter

Impôts 2020 et revenus immobiliers 2019

La réforme qui a conduit à l’introduction du prélèvement à la source est maintenant en place. En ce qui concerne les salaires, les pensions et les pensions, les impôts sont prélevés sur les sommes à recevoir. En ce qui concerne les revenus fonciers (et les revenus provenant des locations meublées), les paiements d’impôt sont déduits des comptes des contribuables. Ces prélèvements sont calculés en fonction du revenu déclaré pour l’année 2018.

A découvrir également : Comment acheter un local ?

Calendrier de l’année 2020

1er janvier :

  • Les impôts sont prélevés mensuellement sur les salaires, les pensions et les pensions
  • Les autres revenus (y compris les revenus fonciers) sont assujettis à des paiements anticipés mensuels provenant des comptes des contribuables.

Avril à juin :

  • Déclarations de revenus 2019 (y compris les revenus fonciers)

Septembre :

  • Réception des avis fiscaux 2020 (revenu 2019)
  • Le taux de prélèvement est recalculé en fonction de la déclaration de revenus 2019 (pour les revenus collectées entre septembre 2019 et août 2020).

Comment déclarer vos revenus immobiliers 2019 ?

En ce qui concerne les revenus fonciers, la déclaration de revenus fonciers 2020 (pour l’année 2019) ne subit aucun changement par rapport à l’année dernière. Ainsi, le revenu immobilier est toujours séparé en deux familles nombreuses :

  • Locations vides dont les loyers constituent un revenu foncier.
  • Locations meublées qui, en termes fiscaux, ne sont pas des revenus de propriété.

Par conséquent, chaque situation est particulière, les éléments suivants ne constituent qu’une seule approche : En effet, le SCI, les régimes fiscaux spéciaux, les biens démembrés… doivent faire l’objet d’un traitement fiscal spécifique. Enfin, les services fiscaux, mobilisés pendant la période de déclaration fiscale, fournissent les bonnes informations pour chaque cas particulier.

Revenus locatifs vides

MICROTERRES : C’est le régime de tranquillité qui s’applique par défaut aux « petits patrimoines », qui a généré moins de 15 000€ de revenus (nous parlons ici de loyer hors charges) en 2019. Il suffit de cocher la case « Microland : recettes brutes ne dépassant pas 15 000€ » dans le cadre « Revenu » de la déclaration en ligne (loyer hors charges), et c’est tout ! ces revenus seront ajoutés aux autres revenus après prise en compte d’une allocation forfaitaire de 30 p. 100.

RÉGIMES BOBINE : Dans la déclaration en ligne, cochez la case « Revenus de biens » dans la case « Revenus », puis sélectionnez la déclaration 2044 ou 2044S dans le cadre « États annexés ». Enregistrer les reçus (loyer hors frais) et les dépenses déductibles (frais de gestion, assurance, entretien, réparation et amélioration, certaines taxes, charges de copropriété, intérêts sur prêts). Points nécessitant une attention particulière :

  • Les travaux de reconstruction ou d’agrandissement ne sont pas déductibles.
  • Les frais de copropriété payés au syndic en 2019 (appels trimestriels et travaux) doivent être repris en ligne 229.
  • Il est également nécessaire de penser à rétablir les frais recouvrables pour 2018 en ligne 230
  • Taxe foncière moins la taxe sur les déchets ménagers doit être rempli en ligne 227
  • Il n’y a pas de déduction forfaitaire à part la somme de 20€ par lot (ligne 222).
  • Concernant les régimes fiscaux spécifiques (Duflot, Borlooc ancien, Scellier, Pinel…) 2044S des déclarations fiscales spécifiques (« Spécial ») peuvent être requises.
  • Outre ces quelques points de repère, il est important de consulter le dépliant.

Revenus des locations meublées

La location habituelle de logements meublés est une activité commerciale. Ainsi, les loyers sont imposables dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC), qui est totalement distincte et différente des revenus fonciers.

MICROBIQUE : Il s’agit du régime d’office si les recettes pour 2019 (loyers et charges) sont inférieures à 70 000 euros.

  • Location non professionnelle : cochez la case « Revenus provenant de : locations meublées non professionnelles » dans le cadre « revenu » de la déclaration (cases 5E à 5PJ)
  • Location professionnelle : cochez la case « Revenu industriel et entreprise commerciale » dans le cadre « Revenu » de la déclaration (cases 5KP à 5MP) Remplissez également les cases 5HY à 5JY pour le calcul des déductions sociales

Ainsi et dans ce cas, le revenu est ajouté aux autres revenus après prise en compte d’une allocation forfaitaire de 50 %.

RÉGIME FISCAL DE BOBINE : C’est le régime qui s’applique si le revenu dépasse 70 000€ (ou éventuellement en cas de revenu inférieur à 70 000€) pour 2019, les frais réels et l’amortissement sont alors déductibles. Ce régime est beaucoup plus complexe. Il nécessite l’adhésion à un centre de gestion agréé ou le bénéfice net automatiquement augmenté de 25% ! Au niveau de la déclaration, il est nécessaire de remplir en ligne un compte de résultat annuel 2031 (Impôts sur le revenu — Bénéfices industriels et commerciaux) et de reporter le revenu à une déclaration « 2042C-PRO ».

LE STATUT DU LOCATAIRE DE MEUBLES PROFESSIONNELS : Ce statut est accessible sur 2 conditions cumulatives :

  1. Les reçus de location doivent dépasser 23 000€ pour 2019
  2. Le montant du revenu doit être supérieur à celui du ménage

Les locations meublées sont alors considérées comme des biens professionnels et en tant que tels exempté de l’ISI .

Comment déclarer un investissement Pinel ?

La réduction d’impôt Pinel s’applique aux placements effectués entre le 1er septembre 2014 et le 31 décembre 2021. Le revenu de la propriété est imposé dans les conditions habituelles, ci-dessous vous trouverez les méthodes de déclaration pour obtenir la réduction d’impôt.

  • Déclarer la première année  : Pour le rendement 2020, la déclaration de première année doit déclarer son acquisition achevée en 2019. Une copie imprimée de 2044 EB (engagement de location) doit alors être remplie, ce qui matérialise le début de l’entreprise de location. Cette impression, qui peut être complété dans le cadre de la déclaration en ligne, indique :
    • La date d’acquisition de la propriété
    • La date de dépôt du permis de construire
    • La date d’achèvement des travaux
    • Le prix de revient
    • Les caractéristiques de la location
    • Les loyers sont déclarés comme revenus fonciers traditionnels (voir ci-dessus).
  • Déclarez pendant la durée de l’exonération fiscale : Cochez la case « Investissement locatif » dans la section « Dépenses » de votre déclaration en ligne.

Voir aussi le site Impots.gouv.fr : Comment sont imposées mes locations

Pour les clients de La Gestion Online :

  • Notre mission est de fournir les éléments enregistrés dans notre comptabilité au cours de l’exercice. Nous ne sommes pas en mesure d’intégrer une approche personnalisée de la situation fiscale, patrimoniale ou juridique des donateurs. Les services fiscaux sont compétents et peuvent être contactés pour toute demande d’assistance concernant les déclarations de revenus
  • Locations vides : L’État fourni reprend, à la ligne 211, les loyers bruts reçus hors frais
  • Location meublée : l’Etat reprend les loyers encaissés à l’exclusion des charges mais aussi des provisions relatives aux redevances
  • Les montants indiqués sur le relevé d’aide à la déclaration fiscale sont ceux qui ont été traités par notre comptabilité. En particulier, les dépenses déductibles doivent être complétées par des informations non reconnues par Online Management
  • En cas de régime « Microland », seule la ligne 211 de l’état doit betaken.

FacebookTwitter

Partager :