Comment contacter le DALO ?

A lire également : Comment calculer le nombre de tuile au m2 ?

Selon l’Institut national de statistique et d’études économiques (INSEE), environ 4 millions de personnes sont logées en France dans des conditions insuffisantes ou très insuffisantes

. Les trois principales formes de logement de mauvaise qualité sont les logements de mauvaise qualité, les occupants trop petits et le manque de logements indépendants.

A découvrir également : Quels sont les travaux qui incombent au locataire ?

Si vous êtes incapable, par vos propres moyens, de rester décent et indépendant et si vous voulez améliorer votre situation, vous pouvez bénéficier du droit au logement exécutoire (DALO), à condition que vous ayez déjà déposé ou renouvelé une demande de logement. En savoir plus sur les destinataires dans cette section.

Cependant, très peu de personnes admissibles au régime de l’ADAD utilisent la une ressource à leur disposition. Les principales raisons de l’absence de recours sont la complexité du processus, le manque d’information et la stigmatisation des demandeurs. Trouvez un guide pour faire votre demande.

Pour savoir comment fonctionne le remède DALO, comment en bénéficier, comment faire valoir votre droit au logement et comment utiliser des remèdes si nécessaire, lisez cet article.

Le droit au logement exécutoire : Qu’est-ce que la loi Dalo ?

inadéquation des logements en France est depuis longtemps une réalité que les pouvoirs publics ne peuvent ignorer. Face à cette situation, le 5 mars 2007 a vu le jour la loi DALO sur le droit à un logement efficace L’ . Pour l’État, la question se pose assurer un logement décent et indépendant pour tous, en particulier ceux qui sont en difficulté.

Quels sont les droits fondamentaux à la liberté et à l’égalité lorsque les besoins fondamentaux tels que l’alimentation, l’habillement et le logement ne sont pas satisfaits ? Le préambule de la Constitution de notre Cinquième République stipule que « la nation garantit à l’individu et à la famille les conditions nécessaires à son développement ». C’ est ce paragraphe qui garantit à chacun, entre autres, le droit au logement.

La loi DALO impose à l’État l’obligation d’obtenir des résultats plutôt que par des moyens, ce qui rend la loi exécutoire. L’expression « opposabilité » signifie que les citoyens ont un droit reconnu qui peut être « opposé » à l’État. Ce dernier est alors tenu de permettre au citoyen d’exercer ce droit. Cela signifie aussi qu’ils sont possibles recours en cas de violation de ce droit.

Qui peut bénéficier d’un hébergement à dalo ? Dans quelles conditions ?

En principe, toute personne non logée ou inadéquate peut demander à la Commission de médiation (Comed) d’exercer son droit à un logement exécutoire. Cependant, il a dû essayer de se présenter sans réussir avant de les renvoyer à la commission de médiation.

Dans la pratique, la condition exigée par Comed est d’avoir déposé, voire renouvelé, une demande de logement social.

Quiconque est touché par le droit au logement opposable doit :

  • Être de nationalité française ou résider régulièrement sur le territoire français
  • Ne pas pouvoir héberger décemment et de manière indépendante
  • Combiner les conditions de ressources pour l’accès au logement social
  • Soyez de bonne foi

En outre, afin de s’appliquer aux droits à la commission de médiation en matière de logement qui est exécutoire , vous devez vous retrouver dans une ou plusieurs des situations suivantes :

  • Être sans-abri
  • Etre menacé d’expulsion sans déplacement proposé (trouver les dates de la trêve hivernale)
  • Être reçu dans une structure d’hébergement ou une résidence hôtelière sociale (RHVS) pendant plus de 6 mois consécutifs
  • Séjournez temporairement dans des foyers temporaires ou familiaux pendant plus de 18 mois
  • Ils ont demandé un logement social plus longtemps que le terme raisonnable sans aucune proposition adaptée à leur situation. Le temps d’attente considéré comme normal varie d’un ministère à l’autre. Dans l’annexe à l’avis accompagnant le formulaire de demande, le délai d’attente pour les logements sociaux est déterminé par département (voir page 8 ci – après)
  • Le séjour dans des locaux insalubres ou dangereux et l’insécurité de la criminalité sont également considérés comme un critère de danger
  • Être logé dans un logement sans équipements et équipements de base tels que l’eau potable ou le chauffage, par exemple, si vous êtes responsable d’un mineur, d’une personne handicapée ou si vous êtes vous-même handicapé
  • Séjournez dans un hébergement d’une superficie de moins de 16 mètres carré pour 2 personnes, augmenté de 9 mètres carrés par personne supplémentaire jusqu’à 70 mètres carrés pour 8 personnes ou plus si vous êtes sous la garde d’un enfant mineur, d’une personne handicapée ou si vous êtes vous-même handicapé

Comment remplir votre fichier dalo : La procédure

Tout d’abord, il est important de comprendre que faire une demande DALO est un remède amical . Pour ce faire, vous devez vous référer à la commission de médiation, la Comed, qui enquêtera sur votre cas.

La Commission de médiation (Comed) : sa composition, son rôle

Cette commission est présente dans chaque département. Il est composé d’une quinzaine de membres, y compris des représentants de l’État, des représentants des autorités locales, des départements et des villes, représentants associatifs.

Dès réception du dossier, la demande de dalo doit être traitée dans un délai de 3 à 6 mois selon les départements. Un examen approfondi des dossiers présentés permet à COMED de prendre une décision.

Il y a trois possibilités pour elle :

  • La priorité est donnée à la personne et l’hébergement devrait être offert dès que possible. Le préfet nomme alors un propriétaire qui devra offrir un logement à la personne déclarée prioritaire
  • La personne n’est pas une priorité et, dans ce cas, la commission peut le référer à un plan d’aide au logement
  • La personne ne peut occuper un logement indépendant : le Comed la réordonne à recourir au droit à un les logements admissibles (DAHO) doivent être logés dans un refuge dans un délai de six semaines ou un logement temporaire dans les trois mois.

Important, le remède DALO ne doit pas être confondu avec le remède DAHO :

  • Ressource DALO  : La personne se voit attribuer un logement ordinaire
  • DAHO Remède  : La personne se voit offrir un espace de logement social dans une structure adaptée ou un hébergement temporaire, c’est-à-dire une solution temporaire d’assistance aux personnes à risque

La mission de Comed est de faire face à ces deux situations.

Commission Dalo et formulaire : Présentation des rapports à la Commission de médiation

Si vous voulez demander un accommodement à la commission de médiation, vous devez utiliser le formulaire dalo disponible pour télécharger ci-dessous  :

Télécharger le formulaire dalo —

Ce formulaire se compose de 7 pages à remplir . Ses différentes rubriques sont 12 :

  • Votre identité
  • Votre numéro d’enregistrement pour une demande de logement social : Ce numéro unique vous a été attribué lors de votre demande de logement social ou de renouvellement de la demande et figure sur le certificat qui vous a été remis
  • Votre nationalité
  • Vos coordonnées, votre adresse et l’adresse à laquelle le courrier doit être envoyé s’il est différent de celui dans lequel vous vivez. Si vous avez un téléphone portable, entrez votre numéro. Si vous avez une adresse e-mail, veuillez mentionnez-le
  • Les étapes que vous avez prises avant d’entrer dans le Comed  : Remplissez attentivement cette section et indiquez toutes les démarches que vous avez prises en plus de votre demande de logement social. Cela peut aller de la recherche d’agences immobilières, d’une demande d’aide avec loyer impayé à un rendez-vous avec les services sociaux. N’omettez rien parce que la commission de médiation peut refuser votre demande d’appel s’il n’y a pas suffisamment d’enquête préalable
  • . Le nombre de personnes séjournant en plus de vous-même avec nom, nom, sexe, date de naissance et relation avec vous
  • Le montant de vos ressources mensuelles actuelles et annuelles, et le nombre mensuel de personnes qui occuperont un logement avec vous
  • L’ endroit où vous travaillez ou d’affaires, ainsi que la place des autres personnes qui vivent dans votre
  • Les différentes situations dans lesquelles vous vous trouvezlogement et qui motivent votre décision de prendre le Comed : si vous n’avez pas d’hébergement ou si vous restez avec une personne, par exemple. Cette section est essentielle car elle permet à la commission de bien comprendre ce qui justifie votre demande
  • Tout soutien que vous recevez pour remplir votre candidature, un travailleur social, une association par exemple et vous pouvez être contacté par le secrétariat de la Commission si nécessaire
  • Une page ou plus si vous le souhaitez est réservée pour continuer à plaider votre réclamation auprès de Comed. Ce supplément n’est pas obligatoire, mais il se peut que votre situation n’est pas entièrement décrite dans le formulaire que vous venez de remplir, profitez-en
  • En conclusion, il doit attester de l’honneur de la sincérité de ses déclarations, date et signature

Il est essentiel de joindre toutes les pièces justificatives demandées . En outre, la composition de votre famille que vous indiquez sur le formulaire de demande d’affirmation de votre droit à un logement exécutoire doit correspondre à celle que vous avez mentionnée dans votre demande de logement social. Si ce n’est pas le cas, demandez une nouvelle demande de logement social en tenant compte de vos nouvelles données.

Une fois rempli, le formulaire doit être envoyé au secrétariat de la commission de médiation. Le service responsable de la cohésion sociale (retrouvez les coordonnées de votre DSAD sur ce lien) vous enverra l’adresse du comité de médiation de votre ministère.

Notre conseil  : Faites une liste numérotée des pièces justificatives jointes à votre formulaire et photocopiez le dossier complet, le formulaire et documents justificatifs avant de l’envoyer pour enregistrer une copie.

Obtenez de l’aide pour votre application de logement dalo

mise en œuvre de leur droit à un logement exécutoire est un processus long et complexe. Remplir le formulaire nécessite une heure ou plus La et une bonne connaissance des procédures administratives est requise.

C’ est pourquoi nous vous recommandons fortement d’obtenir de l’aide. Cette aide peut être fournie par un travailleur social ou par une association accréditée d’intégration du logement, telle que la Fondation Abbé Pierre, par exemple. Veuillez communiquer avec la préfecture de votre ministère pour obtenir la liste des associations autorisées qui peuvent vous accompagner.

En outre, le formulaire d’appel va accompagné d’une brochure qui fournit des explications pour vous aider.

Décision et contentieux de la Commission DALO

Après avoir examiné votre dossier, la commission de médiation donne son avis quant à la priorité de votre demande.

Donnez un logement : Combien de temps pour obtenir une réponse ?

La décision vous est notifiée par le comité dans un délai de 3 à 6 mois selon les départements . Les raisons pour lesquelles votre demande est recevable ou non sont précisées.

  • Si votre demande est considérée comme prioritaire  : elle est envoyée au préfet qui doit offrir un hébergement d’urgence. Si vous rejetez une proposition d’hébergement adapté à vos besoins, vous perdrez la qualification prioritaire de votre candidature
  • Si votre candidature est jugée Pas de priorité : L’hébergement ne sera pas offert en cas d’urgence

Remarque : si la décision prise vous est favorable et donc obtenir un logement social, vous pourrez bénéficier chaque année de la réduction locative conjointe (RLS) qui vous permet de réduire le prix de votre loyer de quelques euros.

Appel : Comment contester la décision ?

Cependant, veuillez noter que vous pouvez contester la décision de la commission dalo en envoyant une lettre argumentée au secrétariat de la commission de médiation ou en déposant un appel pour litige auprès du tribunal administratif.

Vous avez un délai de 2 mois pour le faire. Ici, encore une fois, est accompagné par un travailleur social ou une association autorisée pour vous aider dans vos démarches.

Dans le cas où le Comed a donné la priorité à sa demande et si le préfet ne respecte pas les délais pour présenter des propositions de logement, il peut également s’adresser au tribunal administratif.

Les délais dont dispose le préfet sont les suivants :

  • 6 mois en Île de France
  • 3 mois dans d’autres régions

Après ce délai, vous disposez d’un maximum de 4 mois pour faire appel devant le Tribunal administratif.

Pour faire appel devant le tribunal administratif, il n’est pas nécessaire de faire appel à un avocat. Cependant, comme à toutes les étapes de ce processus, obtenez l’aide d’un travailleur social ou d’une association accréditée . Puis, le tribunal administratif dispose d’un délai de 2 mois pour retourner l’essai.

S’ il considère son recours recevable, le juge ordonne au préfet d’exécuter la décision de la commission de médiation. Cette ordonnance du tribunal peut être doublée avec un paiement d’une amende, une sorte d’amende, dont le montant ne vous est pas versé, mais est destiné à financer le logement social.

A savoir  : Le présent pourvoi devant le Tribunal administratif ne donne pas droit à une indemnisation. Cependant, si vous pensez que vous avez subi un dommage à la suite du retard dans la mise en œuvre de la décision de la commission donner, vous pouvez faire appel aux tribunaux pour obtenir une indemnisation.

Crédit de l’image : © Designer491/Adobe Stock

5 / 5 ( 1 Votar )

Articles Similaires

Show Buttons
Hide Buttons