Loi Pinel : 3 conseils pour réussir son investissement

1561
Partager :

Envisagez-vous d’effectuer un investissement locatif avec la loi Pinel ? Sachez que cette option est avantageuse lorsqu’il est question d’investir dans le neuf. La loi Pinel vous permet en effet d’obtenir une réduction d’impôt, de jouir des revenus résultants de vos loyers ou encore de vous constituer un patrimoine immobilier. Cependant, la réussite de votre projet de défiscalisation immobilière avec la loi Pinel implique la prise en compte de certaines dispositions. Voici 3 conseils pour réussir votre investissement avec la loi Pinel !

Vérifier si votre situation est appropriée à la loi Pinel

Il s’agit de la première démarche à exécuter lorsque vous souhaitez investir dans l’immobilier neuf avec la loi Pinel. Ce type d’investissement s’apparente à un actif qui mérite d’être réfléchi à long terme. Sur lpsfv.org, vous apprendrez davantage sur l’investissement immobilier en loi Pinel. En effet, votre projet nécessite une :

A lire également : Comprendre les subtilités de la Loi Pinel

  • Capacité d’endettement ;
  • Capacité d’épargne.
  • Capacité d’apport personnel.

Bien entendu, vous devez aussi vous assurer que vous payez d’importants impôts pour que la loi Pinel vous soit plus profitable. Dans ce sens, l’aspect temps doit être pris en compte. En pratique, vous pouvez procéder à des simulations pour mieux cerner votre situation.

Définir clairement vos objectifs

La réussite d’un investissement immobilier avec le dispositif Pinel ne dépend pas uniquement du produit immobilier en question et de la réduction offerte. Il est important d’établir au préalable vos objectifs à court terme, mais aussi à long terme. Il est conseillé de ne pas se contenter exclusivement de la réduction d’impôt intéressante proposée (12%, 18% ou 21%). Cela varie en fonction de la durée de location choisie.

A voir aussi : Déménagement et planification : comment structurer chaque moment avec soin ?

En plus, l’investissement financier nécessaire pour concrétiser votre projet doit attirer votre attention. Pensez aussi à la sortie possible pour votre projet. Il faut en effet savoir les raisons pour lesquelles vous souhaitez acquérir le bien immobilier, mais éventuellement quand et comment vous pourrez le revendre. À cet effet, la fiscalité sur revenus fonciers, la fiscalité sur plus-value ou les pénalités de remboursement d’un prêt doivent être envisagées. En gros, ne vous laissez pas aveugler par l’objectif principal de réduction des impôts proposée par le dispositif Pinel.

Bien choisir l’emplacement

Lorsqu’il faut investir dans un bien immobilier, la question de localisation de ce dernier doit vous intéresser. En premier, vous devez bien cibler la région d’implantation de votre futur appartement. Pour ce faire, il est essentiel de prendre en compte certains critères. Il s’agit entre autres de :

  • Du dynamisme démographique de la région ;
  • Son potentiel de croissance économique ;
  • La possibilité de création d’emploi, etc.

Outre ces critères, il est préférable d’opter pour une ville qui dispose de nombreuses infrastructures, mais aussi des pôles étudiants, des transports, des services à la personne à l’instar des crèches, hôpitaux, cliniques, etc. Un quartier qui réunit de nombreux atouts permettant de vivre aisément au quotidien peut s’avérer un choix intéressant. Des résidences attractives sont d’ailleurs prisées par des locataires. Ne laissez pas vos émotions prendre le dessus sur vos choix. En procédant ainsi, il se peut que ces derniers ne conviennent pas aux attentes de la majorité de vos potentiels locataires.

S’informer sur les conditions de location

Une fois que vous avez trouvé le logement idéal, il faut être informé des différents dispositifs et lois en vigueur pour ne pas faire d’erreurs.

Dans le cadre d’un investissement locatif éligible à la loi Pinel, il existe des critères bien spécifiques que doivent remplir les locataires potentiels. Ils doivent ainsi respecter certains plafonds de revenus afin que leur profil corresponde aux exigences du dispositif fiscal.

  • Pour une personne seule, ses revenus mensuels nets ne doivent pas dépasser 38 465 euros par an ;

  • Pour un couple sans enfants ou avec une personne fiscalement à charge, leurs revenus annuels peuvent aller jusqu’à 57 489 euros.

Choisir le bon type de bien immobilier

La location d’un bien immobilier ne suffit pas pour réussir son investissement en loi Pinel. Il faut aussi choisir le bon type de bien immobilier.

• Quelle est la ville ou l’agglomération où je souhaite investir ?
• Souhaite-je acheter un appartement ou une maison ? Quel est mon budget ? Quels sont les avantages et inconvénients de chaque choix ?

Pour bénéficier au maximum des avantages fiscaux offerts par la loi Pinel, vous devez choisir des logements situés dans des villes dynamiques et attractives. Vous pouvez vous concentrer sur les quartiers dans lesquels la demande locative est forte et régulière. Les petites surfaces comme les studios ou T1 sont particulièrement adaptées à cet objectif car elles permettent souvent aux propriétaires de louer plus rapidement leur bien.

Cela étant dit, l’achat d’une maison peut aussi être intéressant si elle se situe dans une zone tendue qui répond aux critères exigés par la loi Pinel.

Partager :