Les pièces justificatives indispensables pour obtenir un prêt immobilier

657
Partager :

Dans le monde de l’immobilier, l’octroi d’un prêt immobilier constitue une étape cruciale pour les acquéreurs souhaitant financer l’achat de leur future résidence principale ou leur investissement locatif. Les banques et les établissements de crédit sont soumis à des réglementations strictes pour s’assurer de la solvabilité et de la fiabilité des emprunteurs. Pour cela, ils exigent un certain nombre de pièces justificatives permettant d’évaluer la situation financière, professionnelle et personnelle des demandeurs. Ces documents servent de garantie pour les prêteurs, en leur permettant de minimiser les risques et d’assurer un remboursement optimal du capital emprunté.

Comment prouver ses revenus

Parmi les documents indispensables pour obtenir un prêt immobilier, les éléments nécessaires pour justifier ses revenus sont souvent les plus importants. Effectivement, ces derniers permettent à l’établissement de crédit d’évaluer la capacité de remboursement de l’emprunteur et ainsi déterminer le montant du prêt qui peut être accordé.

A lire en complément : Le TAEG et votre pouvoir d'achat

Les fichiers fiscaux constituent une pièce maîtresse dans cette démarche. Les avis d’imposition ou de non-imposition des deux dernières années doivent obligatoirement être fournis avec les autres documents demandés. De cette manière, la banque est en mesure de connaître le niveau exact des revenus perçus par l’emprunteur au cours des deux dernières années.

Il faut que les salaires soient présentés aux établissements financiers afin qu’ils puissent étudier précisément vos revenus mensuels et annuels nets avant impôt sur le revenu (ou brut). Les relevés bancaires peuvent aussi apporter une indication supplémentaire quant à la régularité des flux entrants et sortants.

A lire en complément : Quel prêt immobilier pour sénior ?

Si vous êtes travailleur indépendant ou freelance, il vous sera demandé une attestation comptable certifiant que votre entreprise est saine économiquement parlant. Cette dernière doit faire figurer notamment votre chiffre d’affaires réalisé chaque année depuis sa création jusqu’à aujourd’hui ainsi que son taux d’endettement actuel.

Fournir toutes ces informations aidera grandement l’institution financière en charge du traitement de votre dossier à comprendre où se situe votre potentiel financier global et donc décider si oui ou non elle évaluera favorablement votre demande.

prêt immobilier

Quels documents pour attester sa situation professionnelle

Pour les salariés, une copie des dernières fiches de paie sera aussi demandée, permettant d’attester de la stabilité professionnelle et ainsi de rassurer l’établissement prêteur quant à votre capacité de remboursement. Les employeurs doivent aussi fournir un certificat qui confirme que vous êtes bien en poste au sein de l’entreprise. Dans certains cas, le certificat de mariage ou de PACS peut être nécessaire si vous avez acheté précédemment avec un conjoint ou en union libre. De même, pour les divorcés ou veufs(ves), produire des actes notariés qui mentionnent notamment le régime matrimonial appliqué lors du mariage s’avère important dans cette procédure.

Au-delà de ces documents liés à la situation professionnelle et personnelle, prévoyez aussi des photocopies conformément attestées par vos soins des titres fonciers comme les plans cadastraux ainsi que toute information relative aux biens immobiliers déjà acquis (comme une promesse de vente ou un compromis).

Il est recommandé de prévoir aussi le montant des frais d’acquisition (notaire, enregistrement public, etc.) et les frais liés à l’emprunt (frais bancaires, coûts d’hypothèque) pour que vous soyez plus apte à connaître réellement votre budget global.

Les justificatifs de patrimoine : lesquels fournir

Les établissements prêteurs exigeront aussi des justificatifs de patrimoine, permettant de vérifier que vous possédez d’autres actifs susceptibles de garantir votre capacité à rembourser. Les relevés bancaires de vos comptes courants et d’épargne (livret A, PEL, assurance vie) seront demandés pour justifier une situation financière saine.

Si vous avez déjà investi dans l’immobilier locatif, par exemple, il faudra fournir les bilans annuels détaillant vos revenus fonciers ainsi qu’une copie du bail en cours qui confirme la location régulière du bien immobilier. Dans le cas où vous posséderiez d’autres biens précieux (valeur mobilière ou vénale élevée) comme un tableau ou une collection particulière, n’hésitez pas à en faire mention sur votre dossier afin que cela puisse être pris en compte dans l’évaluation globale de votre capacité à emprunter.

Donc se conclut la liste non exhaustive des pièces administratives exigées par les organismes prêteurs avant tout engagement contractuel.

Les papiers indispensables pour financer un bien immobilier

En plus des justificatifs personnels, les établissements prêteurs exigent aussi des papiers relatifs au bien immobilier à financer. Le compromis de vente ou la promesse de vente qui attesteront que vous êtes en train d’acheter un bien immobilier et permettront d’évaluer sa valeur vénale.

Le titre de propriété du bien concerné doit aussi être fourni pour attester que l’emprunteur deviendra bel et bien propriétaire du logement une fois le crédit remboursé. Si celui-ci est déjà hypothéqué, il faudra fournir une copie de l’offre de prêt précédemment souscrite ainsi qu’une attestation notariée confirmant que cette offre a été intégralement remboursée.

D’autres documents sont requis comme la dernière taxe foncière, elle-même justifiée par un certificat d’urbanisme. Ce dernier indique notamment si les travaux envisagés sur le terrain ne contreviennent pas aux règles locales d’aménagement urbain. Dans certains cas spécifiques (logements anciens), il sera aussi demandé un diagnostic technique relatif aux infrastructures électriques ou sanitaires.

Il est donc recommandé de préparer ces différents documents dès les premières démarches afin qu’ils soient tous prêts avant même la signature du compromis de vente. Cela garantira une procédure administrative fluide et rapide afin que votre demande soit traitée avec efficacité par l’institution financière choisie.

Partager :