Les démarches pour résilier son assurance MAE en cas de vente de son logement

669
Partager :

La résiliation d’une assurance habitation, telle que celle proposée par la MAE, est une étape cruciale lors de la vente d’un bien immobilier. Effectivement, la couverture offerte par cette assurance doit être adaptée à la situation du propriétaire, qui se modifie avec la cession du logement. Dès lors, il faut connaître les démarches à effectuer pour résilier son assurance MAE en cas de vente de son logement.

Résilier l’assurance MAE : tout savoir sur les raisons et les moments propices

La résiliation de l’assurance MAE est une démarche incontournable pour le propriétaire qui cède son logement. Effectivement, cette assurance protège généralement les biens immobiliers et leurs occupants en cas d’accidents ou de sinistres, mais ne peut plus s’appliquer à un bien que l’on ne possède plus. Cette situation se présente aussi dans le cas d’une donation ou d’un héritage de la part du propriétaire actuel. Pour éviter des coûts supplémentaires dus à une assurance non adaptée, il est donc recommandé de procéder rapidement à la résiliation dès que possible après la vente.

Lire également : Comment monter un dossier en loi Pinel ?

Les étapes pour résilier son assurance MAE en cas de vente sont simples. Il faut informer par écrit l’assureur de sa volonté de mettre fin au contrat suite à la vente. Pensez à bien fournir ces preuves de vente datées de moins d’un an.

Il existe plusieurs conséquences liées à la résiliation anticipée du contrat MAE avant sa date anniversaire initiale prévue. Les assurés peuvent notamment perdre leur bonus-malus ainsi qu’une partie des cotisations déjà payées jusqu’à l’échéance du contrat initial dont ils peuvent obtenir un remboursement prorata temporis auprès de leur assureur.

A lire en complément : Les meilleurs quartiers de Lyon pour habiter

Lorsqu’un particulier décide de vendre son logement assuré par MAE, il est nécessaire de procéder rapidement à la résiliation du contrat pour éviter des surprises ou des coûts inutiles. Bien que les démarches soient simples, il faut bien penser à fournir les justificatifs nécessaires afin d’être en conformité avec la réglementation en vigueur.

Vendre son logement Voici comment résilier votre assurance MAE en toute simplicité

Pensez à bien préciser que la résiliation de l’assurance MAE ne doit pas être confondue avec celle des autres assurances obligatoires comme l’assurance habitation ou l’assurance emprunteur. Ces dernières sont liées à un contrat spécifique et doivent être résiliées selon les conditions prévues par celui-ci.

Effectivement, la MAE est une assurance facultative contrairement à ces deux dernières. Elle reste indispensable pour protéger son patrimoine immobilier en cas d’accidents tels qu’un incendie, une explosion, une inondation ou tout autre sinistre touchant le bien immobilier.

Rappelons aussi que si la vente du logement n’est pas immédiate et qu’il y a possibilité de transférer le contrat MAE au nouvel acquéreur dans le cadre d’une cession de bail ou d’un pacte civil de solidarité (PACS), pensez à bien informer l’assureur concerné afin qu’il puisse prendre en compte cette demande avant toute signature définitive.

Pensez à bien souscrire à ces assurances indispensables pour protéger ses intérêts financiers ainsi que ceux du nouvel acquéreur.

Quels documents pour résilier l’assurance MAE On vous dit tout

Pour procéder à la résiliation de l’assurance MAE suite à la vente d’un logement, pensez à bien suivre les démarches en vigueur et fournir certains justificatifs. Le propriétaire doit envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception à son assureur en l’informant de sa volonté de mettre fin au contrat.

La lettre doit contenir plusieurs informations telles que les coordonnées du propriétaire (nom, prénom, adresse), les caractéristiques du bien immobilier vendu (adresse, numéro de police d’assurance…), la date effective de la vente et enfin toutes les précisions nécessaires pour permettre une identification rapide du contrat.

Il est aussi nécessaire d’y joindre un certain nombre de pièces justificatives :
• Une copie intégrale ou un extrait des actes notariés attestant que le bien a été effectivement cédé
• Un relevé d’identité bancaire (RIB) mentionnant clairement les coordonnées bancaires du vendeur
• Une attestation sur l’honneur signée par le vendeur indiquant qu’il n’a pas souscrit auprès d’un autre assureur depuis la vente.

Toutes ces pièces sont indispensables pour valider définitivement la résiliation contractuelle et permettre ainsi un remboursement éventuel des cotisations payées en trop. Pensez à bien suivre ces quelques étapes importantes pour que votre demande soit prise en compte rapidement et efficacement si vous souhaitez vous séparer rapidement et dans les meilleures conditions possibles de votre assurance MAE après avoir vendu votre logement.

Résilier son assurance MAE : quels impacts sur votre protection en cas de sinistre

La résiliation de l’assurance MAE peut avoir des conséquences non négligeables pour le propriétaire. En effet, en cas de sinistre survenant après la vente du logement mais avant la date d’effet de la résiliation, il faut vérifier les dates d’échéance du contrat d’assurance et les garanties proposées pour ne pas se retrouver dans une situation délicate.

Si jamais un incident survient pendant cette période transitoire entre la signature de l’avant-contrat et celle du contrat définitif chez le notaire (délai appelé aussi ‘période intermédiaire’), c’est-à-dire que votre responsabilité civile est engagée alors que vous avez vendu votre maison sans souscrire une nouvelle assurance habitation chez un autre assureur ou auprès du même assureur avec modification des garanties accordées et notification préalable à celui-ci afin qu’il annule/crée/modifie son contrat couvrant vos nouveaux biens immobiliers, vous risquez aussi d’être poursuivi pénalement, car cela constitue un délit puni par le Code pénal selon plusieurs articles en vigueur.

Partager :