Qui doit payer le courtier immobilier ?

43
Partager :

Après le compromis de vente, vous devez trouver le financement qui vous permettra de payer l’appartement ou la maison de vos rêves. La recherche de financement est idéalement à confier à un courtier immobilier. Les services d’un courtier immobilier impliquent des frais de courtage. Qui, de vous, du vendeur et de la banque, doit payer le courtier immobilier ?

Importance du mandat de courtage

Concrétiser un achat immobilier passe inéluctablement par la recherche d’un financement, un prêt immobilier. Avec un dossier solide, vous pouvez trouver un prêt immobilier. Mais souvent pas aussi avantageux que le crédit qu’un courtier en prêt immobilier est à même de négocier pour vous. En mandatant un courtier professionnel, vous gagnez plus que du temps.

A lire également : Vendre un bien immobilier à Paris 16 : comment procéder ?

La signature d’un mandat de courtage est obligatoire pour un professionnel comme Finance Conseil, l’expert en courtage immobilier. Ce document par lequel vous donnez au mandataire la mission de trouver un prêt immobilier, a à la fois pour but de vous protéger et de décrire le périmètre de sa mission.

Outre la définition de l’étendue de la mission du courtier, le mandat définit aussi sa rémunération. Le mandat de courtage est un contrat signé entre vous et le courtier. Naturellement, c’est à vous, en tant que client de payer le courtier immobilier, vous payez les frais de courtage.

A voir aussi : Quelle est la quantité d'énergie produite par les panneaux solaires ?

Le montant des frais de courtage à prévoir

La mission du courtier en prêt immobilier est ainsi de trouver pour vous un prêt immobilier répondant à vos attentes et dans les limites de votre enveloppe budgétaire. Une enveloppe qui aura été déterminée par vos soins et/ou idéalement avec ou par votre courtier en prêt immobilier Finance Conseil. Les services d’un courtier immobilier ne sont pas pour ainsi dire gratuits. Et vous vous en doutiez sûrement.

Mais à combien exactement le courtier immobilier peut-il vous facturer ? Ici, il y a deux écoles : les courtiers immobiliers appliquant des honoraires fixes et ceux se rémunérant au pourcentage montant de l’emprunt. En moyenne, les frais de courtage sont de l’ordre de 2 000 à 2 500 euros chez les courtiers appliquant des honoraires fixes.

Ceux optant pour la rémunération au pourcentage du montant du prêt établissent les frais entre 1 à 3%. Dans ce deuxième cas de figure, les frais de courtage varient donc en fonction du montant de l’emprunt. La difficulté du dossier peut aussi jouer sur le montant des frais de courtage comme le souligne Finance Conseil, la référence française en courtage immobilier.

Les commissions du courtier : qui doit les payer ?

Les commissions du courtier dont il est question ici sont celles qu’il peut percevoir de la part de la banque. Vous ne connaîtrez pas le montant dans les détails puisque cela se passe entre le courtier et la banque ou l’établissement de prêt que vous aurez retenu.

La commission bancaire du courtier est généralement de l’ordre 0.5% à 1% du montant du crédit accordé. Chaque banque est libre de fixer un plafond à la commission qu’elle verse auprès des courtiers – 3 000 euros généralement. Cette commission est offerte pour service rendu parce qu’en quelque sorte, le courtier est un apporteur d’affaires pour la banque.

En passant, vous pouvez vous demander à quel moment de l’étape de la recherche de prêt immobilier pour vous le courtier immobilier doit être payé. Il est très important de vous rappeler que le courtier ne peut pas vous facturer avant l’accord du crédit qu’il est censé négocier pour vous. Raison pour laquelle, il faut bien vérifier les modalités de rémunération du courtier à la signature du mandat.

Les raisons valables de faire appel à un courtier immobilier

Les services d’un courtier immobilier peuvent coûter 2 000, 2 500 ou 3 000 euros, voire plus selon le montant du prêt immobilier et la complexité du dossier. Même avec cette rémunération qui va peser sur le coût total de votre achat immobilier, faire appel à un courtier immobilier reste le meilleur recours pour trois raisons évidentes.

Faire des économies en obtenant le meilleur taux

Obtenir le meilleur taux est le principal intérêt de faire appel à un courtier immobilier. A titre d’exemple, il est possible de faire jusqu’à 15 000 euros d’économies sur un prêt de 200 000 euros négocié par un courtier.

Bénéficier d’un accompagnement personnalisé

L’achat d’un bien immobilier est un vrai parcours du combattant. Bénéficier des conseils et de l’accompagnement d’un professionnel n’est pas superflu. D’autant plus qu’avec ce professionnel du financement, vous allez pouvoir faire d’énormes économies.

Gagner du temps pour finaliser rapidement les transactions

Vous avez hâte d’obtenir les clés de votre nouvel appartement ou nouvelle maison, n’est-ce pas ? La recherche de financement est à effectuer dans un délai relativement court après la signature du compromis de vente. Par vos propres moyens, vous auriez à frapper aux portes de plus d’une dizaine de banques, sans parler des prises de rendez-vous, avant de trouver le prêt adéquat. Le courtier immobilier vous épargne cette tâche.

Partager :