Quel taux d’endettement pour une SCI ?

50
Partager :

Investir dans une société civile et immobilière (SCI) est une excellente solution pour ceux qui souhaitent agrandir leur patrimoine financier. Cependant, pour financer l’acquisition d’un bien immobilier avec ce genre d’investissement, ceux-ci souhaitent connaître le taux d’endettement qui prévoit dans une SCI. Si cela fait également partie de vos préoccupations, vous êtes au bon endroit, car vous trouverez ici des éléments de réponse.

Existe-t-il réellement un taux d’endettement dans une SCI ?

Bien qu’emprunter de l’argent dans une banque soit une opération assez aisée, le faire reste un véritable parcours de combattant. En effet, hormis les différents documents qu’il faudra fournir, vous devez aussi remplir un certain nombre de conditions. Parmi celles-ci, votre taux d’endettement ne doit pas excéder 33 %.

A découvrir également : Quels travaux éligibles à la prime crédit d'impôt 2019 ?

C’est pour faire face à cette prérogative plus que contraignante que plusieurs investisseurs choisissent aujourd’hui d’acheter des parts dans des SCI. En réalité, lorsque vous êtes dans une SCI, le taux d’endettement n’est pas limité et n’est pas pris en compte.

Autrement dit, les règles en vigueur dans les SCI ne définissent pas un pourcentage maximal à ne pas dépasser pour un taux d’endettement. Cela offre par conséquent plus de liberté à l’emprunteur de mener à bien ses projets.

A découvrir également : Comment est calculé IS ?

SCI : un taux d’endettement absent, mais des garde-fous existent

Comme souligné précédemment, le taux d’endettement dans une SCI n’est pas vraiment défini. Seulement, cette condition assez légère peut laisser place à de l’anarchie et au surendettement. En effet, les personnes qui font recours aux SCI pour financer leur projet immobilier courent le risque d’emprunter plus qu’il le faut.

Pour éviter toutes ces dérives financières aux lourdes conséquences, les sociétés civiles et immobilières ont quelques garde-fous. Ceux-ci sont établis pour empêcher tout emprunteur de dépasser une certaine limite, mais ces derniers lui permettront aussi de bien gérer ses crédits.

De fait, un peu à l’image des banques, une SCI qui souhaite financer un projet pourra éventuellement vérifier si vous avez la possibilité de rembourser votre emprunt. De plus, pour être certaines qu’il ne s’agisse pas d’une arnaque, ces formes de société pourront examiner avec une minutie votre profil de demandeur de crédits.

Taux d’endettement non défini : seul avantage d’une SCI ?

Si investir dans les SCI est une solution d’épargne qui en ce moment a le vent en poupe, c’est bien parce que le taux d’endettement n’est pas vraiment pris en compte dans celles-ci. Toutefois, il est important de savoir que cet élément n’est pas le seul avantage que présente une SCI.

En réalité, lorsque vous investissez dans une société civile et immobilière, vous avez la possibilité de bâtir un bel empire financier et le transmettre facilement à votre progéniture. Outre cela, en investissant dans une SCI, vous pouvez vendre aisément vos biens à vos enfants.

De plus, avec les règles en vigueur dans une SCI, vous pouvez :

  • réaliser d’assez gros investissements immobiliers ;
  • rénover vos immeubles à moindre coût ;
  • céder facilement vos parts, etc.

Autant d’atouts qui ne pourront qu’inciter les potentiels investisseurs à opter pour les SCI.

En somme, le taux d’endettement n’est pas pris en compte lors d’une demande de crédit auprès d’une SCI. Aussi, il faut souligner que bien d’autres avantages peuvent vous pousser à investir dans une société civile et immobilière.

Partager :