Quel taux d’endettement pour une SCI ?

398
Partager :

Investir dans une société civile et immobilière (SCI) est une excellente solution pour ceux qui souhaitent agrandir leur patrimoine financier. Cependant, pour financer l’acquisition d’un bien immobilier avec ce genre d’investissement, ceux-ci souhaitent connaître le taux d’endettement qui prévoit dans une SCI. Si cela fait également partie de vos préoccupations, vous êtes au bon endroit, car vous trouverez ici des éléments de réponse.

Existe-t-il réellement un taux d’endettement dans une SCI ?

Bien qu’emprunter de l’argent dans une banque soit une opération assez aisée, le faire reste un véritable parcours de combattant. En effet, hormis les différents documents qu’il faudra fournir, vous devez aussi remplir un certain nombre de conditions. Parmi celles-ci, votre taux d’endettement ne doit pas excéder 33 %.

A voir aussi : C'est quoi un logement plus ?

C’est pour faire face à cette prérogative plus que contraignante que plusieurs investisseurs choisissent aujourd’hui d’acheter des parts dans des SCI. En réalité, lorsque vous êtes dans une SCI, le taux d’endettement n’est pas limité et n’est pas pris en compte.

Autrement dit, les règles en vigueur dans les SCI ne définissent pas un pourcentage maximal à ne pas dépasser pour un taux d’endettement. Cela offre par conséquent plus de liberté à l’emprunteur de mener à bien ses projets.

A lire également : Épargne : 4 conseils pour s’y prendre efficacement

SCI : un taux d’endettement absent, mais des garde-fous existent

Comme souligné précédemment, le taux d’endettement dans une SCI n’est pas vraiment défini. Seulement, cette condition assez légère peut laisser place à de l’anarchie et au surendettement. En effet, les personnes qui font recours aux SCI pour financer leur projet immobilier courent le risque d’emprunter plus qu’il le faut.

Pour éviter toutes ces dérives financières aux lourdes conséquences, les sociétés civiles et immobilières ont quelques garde-fous. Ceux-ci sont établis pour empêcher tout emprunteur de dépasser une certaine limite, mais ces derniers lui permettront aussi de bien gérer ses crédits.

De fait, un peu à l’image des banques, une SCI qui souhaite financer un projet pourra éventuellement vérifier si vous avez la possibilité de rembourser votre emprunt. De plus, pour être certaines qu’il ne s’agisse pas d’une arnaque, ces formes de société pourront examiner avec une minutie votre profil de demandeur de crédits.

Taux d’endettement non défini : seul avantage d’une SCI ?

Si investir dans les SCI est une solution d’épargne qui en ce moment a le vent en poupe, c’est bien parce que le taux d’endettement n’est pas vraiment pris en compte dans celles-ci. Toutefois, il est important de savoir que cet élément n’est pas le seul avantage que présente une SCI.

En réalité, lorsque vous investissez dans une société civile et immobilière, vous avez la possibilité de bâtir un bel empire financier et le transmettre facilement à votre progéniture. Outre cela, en investissant dans une SCI, vous pouvez vendre aisément vos biens à vos enfants.

De plus, avec les règles en vigueur dans une SCI, vous pouvez :

  • réaliser d’assez gros investissements immobiliers ;
  • rénover vos immeubles à moindre coût ;
  • céder facilement vos parts, etc.

Autant d’atouts qui ne pourront qu’inciter les potentiels investisseurs à opter pour les SCI.

En somme, le taux d’endettement n’est pas pris en compte lors d’une demande de crédit auprès d’une SCI. Aussi, il faut souligner que bien d’autres avantages peuvent vous pousser à investir dans une société civile et immobilière.

Le taux d’endettement, mode d’emploi

Lorsque vous souhaitez acquérir votre résidence principale, il y a fort à parier que vous allez demander un financement auprès d’une banque ou d’un organisme prêteur. Pour que vous puissiez obtenir une réponse favorable, vous devrez mettre toutes les chances de votre côté. 

Pour ce faire, vous allez montrer que votre situation financière est stable et que vous êtes tout à fait solvable pour rembourser votre crédit. Si vous souhaitez que votre prêt ne pèse pas trop sur vos finances, il peut être intéressant de calculer votre taux d’endettement. Pour en savoir plus sur le sujet, vous êtes au bon endroit.

Zoom sur le taux d’endettement

Que vous envisagiez de souscrire un prêt immobilier ou un prêt à la consommation, il faut savoir que le calcul taux d’endettement va faire toute la différence. En effet, ce taux d’endettement va être pris en compte par le banquier pour vous octroyer le crédit ou non.

Si vous souhaitez faire une demande de prêt immobilier, calculer en amont votre taux d’endettement va vous permettre d’y voir plus clair. Vous pourrez ainsi demander un financement en adéquation avec les revenus du foyer tout en prenant en compte les charges qui pèsent sur votre budget. Ainsi, votre prêteur, à savoir votre banque par exemple, va prendre en compte votre capacité d’emprunt pour établir les risques liés à votre emprunt.

En règle générale, il est important que votre taux d’endettement ne dépasse pas 33 % de vos revenus. De cette manière, vous pourrez avoir un reste à vivre suffisant et à éviter les risques de surendettement par la suite. Pour autant, il peut arriver que vous ayez la possibilité de dépasser un taux d’endettement à 33 %. En effet, si vous justifiez de revenus confortables et stables, il est possible que votre banque dépasse le taux d’endettement traditionnel.

En dépassant les 33 % d’endettement, le prêteur prend plus de risques quant aux remboursements de votre prêt. En gardant bien à l’esprit ce paramètre, il y a de fortes chances que le coût de votre crédit soit supérieur à un prêt classique.

Les revenus pris en compte

Pour avoir une idée de votre taux d’endettement, votre prêteur va comptabiliser l’ensemble de vos revenus, qu’ils soient issus de votre travail ou encore de vos revenus locatifs. Ainsi, vos salaires, votre treizième mois, vos primes, votre pension alimentaire, vos allocations ou encore vos revenus de placements sont pris en compte.

Selon les simulateurs du taux d’endettement, il est possible qu’ils vous demandent vos revenus et ceux de votre partenaire. De cette manière, ils pourront vous donner une idée au plus près de votre taux d’endettement. Dans tous les cas, plus vos revenus sont importants, et plus votre capacité d’emprunt sera élevé.

Quelles sont les charges qui entrent en compte dans le calcul ?

Lorsque vous devez calculer votre taux d’endettement, il faut que vous sachiez que toutes vos charges vont être prises en compte. Il peut s’agir des mensualités de votre prêt immobilier, des crédits à la consommation en cours, des pensions alimentaires versées, ou encore les frais annexes comme les factures d’eau, d’électricité, ou encore de gaz.

Finalement, ces charges sont incompressibles et vous devrez vous les payer pendant encore de longs mois. D’ailleurs, c’est pour cela qu’elles sont prises en compte dans le calcul de votre taux d’endettement. Si vous avez des crédits conso en cours, il est fortement recommandé de les englober dans votre crédit immobilier. De cette manière, vous pourrez éviter d’avoir des charges supplémentaires qui pourraient mettre à mal votre budget au fil des mois. Vous pouvez lisser votre crédit à la consommation pour diminuer vos mensualités de crédit.

Comment s’effectue le calcul ?

Si vous souhaitez savoir précisément à combien, peut s’élever votre taux d’endettement, vous devrez entrer vos revenus et vos charges. Une fois ces données entrées, vous pourrez avoir un aperçu de votre taux d’endettement. En règle générale, il est préférable de rester dans le vert, à savoir en dessous des 33 %. En ayant une idée de votre taux d’endettement, vous pourrez demander un financement et des mensualités de crédit qui correspondent à votre profil financier. Pour acquérir un bien, vous savez ce qu’il vous reste à faire.

Partager :