Quelles différences quand on achète dans le neuf et l’ancien ?

278
Partager :

L’achat d’un bien immobilier est une décision très importante dans une vie. C’est un investissement, peut-être le plus grand. C’est la raison pour laquelle le choix du bien immobilier est toujours difficile : acheter neuf ou ancien, que faire ?

A voir aussi : Construisez enfin la maison de vos rêves très facilement

Faire la différence entre un appartement neuf et ancien

La date de construction d’un appartement permet de définir s’il est neuf ou ancien, certes, mais il y a beaucoup plus que ça. On peut dire qu’un appartement est neuf quand celui-ci a été construit depuis moins de 5 ans et n’a jamais été habité. Un appartement neuf, c’est aussi un appartement en projet ou en cours de construction qui a été vendu sous le régime VEFA ou Vente en Etat Futur d’Achèvement. Dans ce cas, l’acheteur choisit l’appartement sur plan et finance l’appartement petit à petit jusqu’à la fin de la constriction. Un appartement construit depuis plus de 5 ans est également considéré comme neuf s’il a été rénové entièrement.

Un appartement ancien, de l’autre côté, c’est un appartement construit depuis plus de 5 ans. C’est aussi un appartement construit depuis plus de 5 ans qui a connu un changement de propriétaire suite à une vente, une donation ou une succession. L’appartement ancien, de ce fait, ne se limite pas aux appartements de type haussmannien.

A lire également : Qui doit payer les frais d'agence locataire ou propriétaire ?

Les aides à l’achat immobilier disponibles

Il existe des aides à l’achat immobilier que ça soit pour l’acquisition d’un bien immobilier neuf ou ancien. Pour l’achat d’un bien immobilier neuf, les aides à l’acquisition sont nombreuses. En premier lieu, il y a les aides de l’Etat et s’ajoutent à celles-là, il y a également les aides des collectivités locales. Toutefois, ces aides sont soumises à des conditions de ressources.

Il y a également des organismes comme vousfinancer.com qui proposent le PTZ ou prêt à taux zéro qui permet à l’acheteur de financer 40 % du coût du bien immobilier. Aussi, la possibilité de bénéficier d’une réduction de TVA jusqu’à 5,5 % dans les quartiers destinés au réaménagement urbain.

Dans le cas d’une acquisition de bien immobilier ancien, un PTZ ou prêt à taux zéro peut également être accordé, notamment pour les projets immobiliers avec travaux, si ces derniers représentent 25 % du montant du prêt.

Neuf ou ancien : les avantages et inconvénients

En ce qui concerne l’acquisition d’un bien immobilier neuf, le VEFA est la situation la plus courante. C’est-à dire faire construire un logement sur plan. Cette situation requiert l’achat préalable d’un terrain, ce qui peut être coûteux. Ensuite, il vous faudra patienter un an ou plus jusqu’à la fin de la construction, selon les aléas. Le prêt que vous aurez contracté devra être remboursé au fur et à mesure de l’avancement de la construction.

L’avantage du VEFA, c’est que l’aménagement ainsi que l’équipement du logement seront selon vos goûts. De plus, le logement sera moderne et fonctionnel selon les normes et confortable. De plus, les maisons ou appartements neufs vous permettent de réaliser des économies en termes d’énergie. S’ajoute à tout cela le fait que les frais de notaires sont réduits dans l’achat d’un bien neuf et l’acheteur est exonéré de taxe foncière pendant deux ans.

Pour ce qui est de l’achat d’un bien immobilier ancien, le plus grand avantage est la disponibilité immédiate du bien. Ce qui facilite grandement la projection pour l’acheteur. Le marché de l’ancien est tellement vaste qu’il offre une grande diversité en termes de biens immobiliers et s’accorde à tout type de budget. La disponibilité immédiate du bien vous permet de maîtriser les délais d’organisation de l’emménagement. Le remboursement du prêt immobilier se fait au moment de la réception de la clé, c’est-à dire, 3 mois après signature du compromis de vente.

Toutefois, lorsque vous décidez d’acquérir un bien immobilier ancien, il faut tenir compte des rénovations. Rares sont les logements anciens ne nécessitant pas de travaux. De ce fait, le coût de votre achat immobilier doit également englober la valeur des travaux à réaliser. Il est préférable de se faire conseiller par un professionnel afin de mener à bien l’évaluation des travaux.

Partager :