Pourquoi la mutuelle d’assurance est-elle imposable ?

92
Partager :
mutuelle d’assurance

Souscrire une mutuelle d’assurance pour son entreprise est très important, voire une obligation. En réalité, cette option présente un certain nombre d’avantages aussi bien pour le salarié que pour l’employeur. Toutefois, la mutuelle d’assurance est imposable. Pourquoi ? Découvrez ici tous les moindres détails à ce sujet !

Mutuelle d’assurance imposable : pour quelles raisons ?

Avec la loi ANI depuis 2016, toutes les sociétés du privé doivent conférer à leurs travailleurs, une mutuelle d’assurance. Ainsi, tout salarié de cette entreprise doit être couvert par les garanties de la complémentaire santé collective venant de son employeur. Ce faisant, vous avez droit en tant qu’employé à une prise en charge minimale de vos frais médicaux en plus de l’apport de la Sécurité sociale.

A voir aussi : Qu'est-ce que le risque de villégiature ?

Notez qu’il existe deux types de contrats de mutuelle d’assurance. L’individuel qui est à votre propre charge, puis le collectif payé à moitié (50 %) par l’employeur et l’autre moitié par le travailleur lui-même.

En réalité, la cotisation de la mutuelle d’assurance acquittée par l’entreprise est imposable. Cela s’explique par le fait que les frais payés par l’employeur sont considérés comme un salaire.

A lire en complément : Quelle assurance habitation choisir ?

Ainsi, ils seront mentionnés sur le salaire net imposable de l’employé. En ce qui concerne les 50 % financés par le salarié, sachez qu’ils sont directement déduits de son bulletin de paie sans un protocole particulier.

La mutuelle d’assurance est-elle obligatoire pour tous les salariés ?

Si l’entreprise souscrit sa mutuelle d’assurance collective, sachez que tous les salariés doivent s’y conformer. Cependant, il existe des conditions considérées comme cas de dispenses des travailleurs.

En effet, le salarié qui bénéficie d’une autre mutuelle d’assurance obligatoire (celle de son conjoint) ailleurs peut décliner l’adhésion à celle de son employeur. Il en est de même si l’employé est sous différentes entreprises disposant chacune une complémentaire santé collective obligatoire.

Aussi, si vous êtes un travailleur à temps partiel dans la structure, vous pouvez être dispensé de votre intégration dans la mutuelle. Cela, à partir de ce moment où la cotisation requise atteint les 10 % de votre salaire brut.

C’est aussi le cas lorsque vous êtes recruté sous un contrat à durée déterminée de 3 mois alors que l’obligation de la mutuelle excède ce délai. Si vous vous retrouvez dans l’une de ces conditions évoquées, vous devez formuler une demande de dispense à envoyer aux ressources humaines de votre société.

Quelles sont les garanties minimales d’une mutuelle d’assurance ?

mutuelle d’assurance

En adhérant à la mutuelle d’assurance de votre entreprise, vous ne payerez que la moitié de votre cotisation. Aussi, vous avez droit à un contrat assez intéressant avec un minimum de garanties. En réalité, les soins assurés par votre complémentaire santé doivent être spécifiques. Il s’agit de la prise en charge des consultations et des actes médicaux courants.

De plus, vous devez bénéficier d’une couverture optimale de vos frais d’hospitalisation. À cela s’ajoute la prise en charge des soins dentaires, des frais d’optique, etc.

Vous pourriez aussi bénéficier des soins auditifs notamment l’achat des appareils. Par ailleurs, si vous souhaitez avoir plus de garanties, vous avez la possibilité de faire une surcomplémentaire santé, financée individuellement par le salarié.

Mutuelle d’assurance : avantages et critères de choix

Une mutuelle d’assurance offre assez d’avantages. Ils sont aussi bien d’ordres financiers et fiscaux. Pour les salariés, les frais de soins dentaires, d’optique, d’appareils auditifs et d’autres frais sont assurés par l’assureur. Néanmoins, pour bénéficier d’une meilleure couverture, il requiert de bien choisir son complémentaire santé. Pour ce faire, vous devez opter pour une mutuelle dont les offres s’adaptent aux besoins et attentes de vos employés.

Les assureurs étant nombreux, vous devez en appeler plusieurs. Ce faisant, vous leur fournirez toutes les informations requises sur vos salariés. Il s’agit notamment de leurs ayants droit (enfant, parent, conjoint), leurs situations démographiques ainsi que tous les renseignements touchant particulièrement le secteur d’activité de l’entreprise.

Ainsi, ces derniers (les assureurs), en se basant sur les données fournies, vous proposeront les garanties adaptées et les prix adéquats.

Retenez que la mutuelle d’assurance est une complémentaire santé collective d’entreprise pour tous les salariés. La moitié des cotisations étant à la charge de l’employeur, elle est imposable. Cela dit, un bon choix de mutuelle par le dirigeant de l’entreprise assure une meilleure couverture des employés.

Partager :