3 cas dans lesquels vous devez faire une étude de sol de votre terrain

649
Partager :

Une étude de sol est une opération au cours de laquelle des ingénieurs géotechniques font une analyse du terrain. Cela permet d’émettre des constats sur sa composition et de déterminer le type de construction pouvant être réalisé. Cette analyse permet surtout d’identifier le type de fondation à privilégier pour éviter un effondrement du bâtiment après sa construction. Dans quels cas faut-il faire une étude de sol du terrain ?

Faites une étude de sol de votre terrain à vendre

Vous êtes propriétaire d’un terrain vierge et vous souhaitez le céder à un particulier ou à un promoteur immobilier ? Avant de conclure la vente, vous avez l’obligation de fournir le rapport d’une étude de sol, réalisé par une agence géotechnique, à l’acheteur. Cette nouvelle obligation est fixée par la loi ÉLAN votée le 23 novembre 2018 et est entrée en vigueur depuis le 1er octobre 2020.

A découvrir également : Trouvez la pizzeria idéale grâce à une agence immobilière spécialisée...

Le but de cette étude préalable est de protéger l’acheteur d’un terrain constructible et de diminuer les risques de sinistre. Selon le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) qui est la structure publique de référence en termes de risques des sols, l’étude de sol concerne environ 48 % du terrain.

Les secteurs concernés par cette obligation sont ceux dans lesquels les sols sont argileux. Cependant, même si votre terrain se trouve dans une zone à faible risque, cette évaluation est recommandée. Hormis le fait d’informer l’acquéreur du risque après l’achat du terrain, le constructeur ou le promoteur saura sélectionner les techniques pour sécuriser la construction du bâtiment.

A lire également : Comprendre le rôle d'une régie immobilière

étude sol terrain maison vendre construire agrandissement

Pourquoi faire une étude de sol avant de construire une maison ?

Vous êtes propriétaire d’un terrain sur lequel vous voulez faire construire une maison ? Si une étude de sol n’a jamais été réalisée sur le terrain, nous vous conseillons fortement de procéder à cette analyse.

En effet, selon la Fédération française de l’assurance et les pouvoirs publics, près de 25 000 habitations individuelles sortent de terre chaque année sur des parcelles argileuses. Or, ce type de sol résiste mal aux variations de température.

Sous l’effet des fortes pluies en hiver, les sols argileux gonflent. Pendant la saison estivale, ils se rétractent naturellement sous l’action de la sécheresse. Par conséquent, il existe un grand risque de mouvements de sol qui peuvent entraîner des dégâts majeurs sur la structure des constructions.

Parmi les dégâts majeurs causés par le retrait et le gonflement du sol argileux, on retient les fissures dans les fondations et les murs. Dans le pire des cas, il est même possible de voir un effondrement total des bâtiments. Ces risques sont d’autant plus sérieux pour les maisons individuelles, car les fondations de ces bâtiments ne sont pas aussi solides que celles des logements collectifs. Réaliser une étude de sol avant la construction de votre maison permet donc au constructeur de poser des fondations solides pour assurer la stabilité du bâtiment.

Travaux d’agrandissement : l’importance de l’analyse géotechnique

La construction d’une extension de maison est une opération qui nécessite de grands travaux, notamment lorsque la surface à ajouter est supérieure à 20 m². Pour agrandir votre habitation, vous devrez obtenir un permis de construire. Avant cela, vous devez faire réaliser une étude de sol.

En effet, si votre maison se trouve dans une zone concernée par le phénomène de retrait et de gonflement de l’argile, vous devez faire cette évaluation avant de commencer un chantier d’agrandissement. L’étude géotechnique est également nécessaire si votre parcelle est proche d’un cours d’eau ou si votre habitat présente des fissures.

Gardez à l’esprit que si vous ne réalisez pas cette évaluation préalable, vous risquez de construire une extension avec des fondations non adaptées au type de sol. Dans ce cas, les coûts pour reprendre les fondations ou réparer les dégâts seront très élevés. Vous devrez débourser des milliers d’euros à nouveau pour régler le problème.

Une fois que vous aurez réalisé cette expertise, sa durée de validité sera de 10 ans. Par conséquent, même si vous voulez construire une nouvelle extension durant cette période, vous n’aurez pas à reprendre cette opération.

analyse géotechnique travaux résultats chantier construction

Comment trouver le bon prestataire pour réaliser cette étude ?

Selon la législation française, l’étude de sol est à la charge du propriétaire du terrain. Pour faire cette évaluation, il doit faire appel à un bureau d’études géotechniques. Composée de géomètres et d’ingénieurs géotechniques qualifiés, cette structure dispose de toutes les compétences et des outils nécessaires pour réaliser cette opération.

Le premier critère sur lequel vous devez vous baser pour choisir le prestataire est son expertise. Il est important de vous assurer que le bureau d’études a l’expérience requise et maîtrise les techniques d’étude géotechnique. Pour vous assurer de son expertise, n’hésitez pas à demander des références ou à consulter les avis de clients sur le site du cabinet.

Tenez compte aussi de la qualité de la relation humaine. Un bureau d’études géotechniques sérieux donne une dimension humaine au service qu’il propose. Il sera donc à votre écoute et n’hésitera pas à vous envoyer l’un de ses ingénieurs pour échanger avec vous afin d’avoir des informations plus précises. L’interlocuteur doit rester disponible pour vous éclairer lorsque vous aurez une question ou si le délai de l’étude de sol vous paraît trop long.

Enfin, tenez compte des prix pratiqués par le prestataire. Évitez les offres trop alléchantes pour ne pas vous retrouver avec une étude géotechnique abordable, mais peu rigoureuse. Cependant, un prix trop élevé n’est pas non plus un gage du sérieux du bureau d’études géotechniques.

Les délais avant de recevoir les résultats

Le délai moyen à compter pour avoir les résultats de votre étude de sol varie entre 2 et 3 semaines. Néanmoins, en fonction de la complexité de l’opération, les résultats peuvent être transmis après 2 mois. Vous devez également compter un délai de 10 jours pour le traitement de votre requête auprès d’un bureau d’études géotechniques.

Après le traitement de votre demande, l’intervention des experts sur votre terrain dure environ une demi-journée. En conséquence, si vous comptez vendre votre terrain ou effectuer des travaux sur votre parcelle, il est préférable de vous y prendre assez tôt.

Partager :