Transformez vos rues avec un mobilier urbain dédié à la mobilité douce

849
Partager :

L’espace public doit être profitable à tous ses usagers. En vue de répondre à ce principe, des parkings sont aménagés dans les villes pour accueillir les véhicules motorisés, en notamment les voitures. De nos jours, les moyens de locomotion ayant un faible impact environnemental sont de plus en plus employés. Il convient alors de penser à leurs utilisateurs et d’aménager l’espace public en conséquence. À l’heure où la lutte contre la pollution de la nature paraît incontournable, la transformation des rues au profit de la mobilité douce est une bonne idée. Si vous êtes dans l’équipe dirigeante d’une collectivité territoriale, découvrez quelques informations utiles pour adapter l’espace public aux besoins en matière de déplacement écoresponsable.

Le concept de mobilité douce et l’aménagement des rues à cet effet

Avant tout, il faut comprendre le concept de mobilité douce et savoir ce que cela implique en termes de mobilier urbain. Ce mode de mobilité regroupe les moyens de transport qui ne participent pas (ou participent très peu) à la pollution environnementale. En effet, la mobilité douce s’oppose à la mobilité classique qui s’effectue à travers des véhicules à moteur thermique. Elle implique l’usage de vélo, de skateboard, de trottinette et scooter électrique. Même la marche à pied est un moyen de mobilité douce ou verte. L’aménagement des rues doit s’adapter aux nouveaux usages en matière de locomotion.

Lire également : Les résidences étudiantes en faveur d’une intégration sociale réussie

Ainsi, les personnes orientées vers la mobilité verte pourront employer leur moyen de transport pour se rendre partout dans la ville. La mobilité douce concourt à la mobilité durable et, par extension, au développement durable. Cela permet de satisfaire les besoins de transport tout en préservant la nature. Le manque de mobilier urbain destiné à ce mode de mobilité ne peut que décourager les personnes qui y recourent. A contrario, la mise en place des installations adéquates dans les rues incitera davantage les usagers de la route à adopter les moyens de transport verts. Les retombées seront en effet intéressantes aussi bien pour la collectivité territoriale que pour les citoyens.

mobilier urbain sur mesure mobilité douce

A découvrir également : Conseils pour la peinture de toiture

Exemples de mobilier urbain conçu dans une optique de mobilité douce

Il existe une multitude d’éléments qui constituent le mobilier urbain classique. Lorsqu’il est question d’aménager les rues de manière à promouvoir la mobilité douce, d’autres équipements sont à prévoir. Il est possible de modifier l’aménagement urbain de sorte à l’adapter aux besoins des usagers de moyens de transport écologiques. Pour cela, orientez-vous vers une gamme de mobilier urbain sur mesure qui répond aux enjeux de la mobilité douce dans votre collectivité. Vous pourrez ainsi trouver des box de vélo. Ces structures métalliques fermées destinées à recevoir des vélos ont toute leur place dans les villes.

Elles font figure d’espaces de stationnement de cette catégorie de véhicules. Les cyclistes auront plaisir à y déposer leur vélo lorsqu’ils seront obligés de s’en séparer pour un certain temps. Les arceaux de vélos font aussi partie du mobilier urbain à prévoir dans une optique de mobilité douce. Ils sont à déployer dans les rues et aux abords des voies. Implantés sous des abris de vélos, les arceaux sont indiqués pour permettre aux cyclistes de faire des escales en toute sécurité pendant leurs courses en ville. Les bancs avec dossiers sont aussi favorables à la mobilité verte. Ils sont prisés des piétons qui s’y reposent après quelques minutes de marche.

Les conducteurs de vélos, de trottinettes et de scooters électriques s’en servent aussi lors de leurs escales. Pour les usagers de moyens de mobilité douce, des fauteuils et des tables de pique-nique sont à installer dans l’espace public. De plus, des corbeilles pour cyclistes s’avèrent très utiles. Elles sont conçues pour permettre aux usagers de vélo de se débarrasser des déchets qu’ils transporteraient assez facilement. Bien d’autres équipements de mobilier urbain dédiés à la mobilité douce existent. Consultez les catalogues des fabricants et des commerces spécialisés pour en découvrir davantage.

Les critères que doit remplir un mobilier orienté vers la mobilité douce

Pour choisir du mobilier urbain conçu pour favoriser la mobilité verte, il vous faut considérer ses caractéristiques. À ce propos, vous devez l’évaluer sur plusieurs points. Le mobilier doit garantir la sécurité à toutes les personnes qui en feront usage. Il ne doit donc pas être constitué de différentes pièces susceptibles de se désolidariser les unes des autres. Tournez-vous alors vers des fabricants dont la qualité des créations est garantie. Le mobilier urbain destiné à la mobilité douce doit aussi être durable.

Assurez-vous de choisir des modèles conçus dans des matériaux appropriés qui les rendent résistants aux intempéries et à l’usure du temps. Il faut également que le mobilier urbain soit accessible à tout le monde et facile à utiliser. S’il s’agit de dispositifs destinés aux cyclistes, il faudra tenir compte des caractéristiques des vélos utilisés en France. Le mobilier urbain est aussi censé favoriser la convivialité dans l’espace public. Il est alors nécessaire d’exploiter, pour l’aménagement urbain, des équipements utilisables par plusieurs personnes à la fois.

mobilier urbain pour mobilité verte

L’utilité du mobilier urbain destiné à la mobilité douce

L’intérêt de mettre en place dans les rues du mobilier urbain conçu pour la mobilité verte est évident. Ce faisant, vous engagez votre collectivité territoriale dans une véritable dynamique de mobilité durable. Cette action écoresponsable est de nature à susciter chez les populations le désir d’adopter des moyens de transport très peu polluants. Le déploiement de ce type de mobilier permet de donner de la considération aux usagers de vélos et trottinettes, étant à peine acceptés dans la circulation. Grâce à l’installation d’abris, de box et d’arceaux de vélos un peu partout, les cyclistes auront plus de facilité à se déplacer et à faire des escales en ville.

La mise en place de mobilier urbain pour la mobilité douce participe aussi au brassage social. Les rues peuvent en effet devenir de réels espaces récréatifs pour enfants et adultes. Piétons, cyclistes et autres pourront se retrouver sur ces lieux et partager des moments de convivialité, entre discussions et jeux. Par ailleurs, il serait intéressant de créer des parcs de skateboard, des parcours de sport pour les marcheurs et les cyclistes. Pour finir, notez qu’il sera nécessaire de renforcer le cadre juridique en faveur de l’aménagement urbain orienté vers la mobilité douce.

Partager :