Nos conseils pour bien protéger ses biens matériels avec l’assurance multirisque habitation

595
Partager :

Que l’on soit propriétaire ou locataire, la souscription d’une assurance multirisque habitation (MRH) s’impose pour couvrir tous les membres du foyer, y compris dommages corporels et matériels. Qu’est que l’assurance multirisque habitation ? Que couvre-t-elle ? Comment bien protéger ses biens matériels avec ce type de contrat ? Tous nos conseils.

Qu’est-ce que l’assurance multirisque habitation ?

Il s’agit d’une assurance qui offre un niveau de couverture et d’indemnisation plus élevé comparée à un contrat d’assurance habitation classique. L’assurance MRH couvre non seulement les biens immobiliers, mais également les mobiliers du souscripteur. Le contrat couvre l’assuré, ses proches et ses biens matériels en cas de sinistre.

A lire aussi : Assurance logement étudiant : pourquoi est-ce essentiel ?

Faut-il souscrire une assurance multirisque habitation ? Alors, aucune loi ne vous oblige à signer un tel contrat. Cependant, ce type de couverture reste très recommandé. Il est même obligatoire pour les locataires pour se protéger contre les risques locatifs : dégât des eaux, incendie, explosion…

Quelles sont les garanties proposées par l’assurance multirisque habitation ?

L’assurance multirisque habitation propose deux volets de garanties :

A découvrir également : Les meilleures assurances logement étudiant du marché : notre avis complet

  • La garantie responsabilité civile vie privée: celle-ci indemnise les dommages causés au tiers causés par l’assuré, par ses proches ou encore par ses animaux de compagnie ;
  • Les garanties dommages aux biens: elles couvrent les préjudices constatés au niveau du logement et des biens mobiliers lors des sinistres.

Parmi les garanties les plus courantes incluses dans une assurance multirisque habitation, on peut citer la garantie dégât des eaux, la garantie incendie, la garantie vol, la garantie vandalisme, la garantie bris de glace, la garantie catastrophes naturelles et la garantie catastrophes technologiques.

Selon le niveau de couverture que vous cherchez, vous avez la possibilité d’ajouter des garanties optionnelles, comme la garantie juridique, la garantie dommages électriques, les garanties pour les équipements extérieurs (véranda, piscine, jardin…), l’assurance scolaire, les garanties d’assistance…

Les dommages causés par l’un de ces sinistres vous ouvrent droit à indemnisation. Cependant, l’assureur peut diminuer ou refuser l’indemnisation dans le cas où il constate que les dommages sont dus à une négligence (porte non fermée, installation électrique ou système de plomberie non conforme…).

Quels conseils pour bien protéger ses biens matériels avec une assurance multirisque habitation ?

Pour que l’assurance MRH couvre correctement vos biens matériels, pensez à bien évaluer leur montant. En effet, ce montant a un effet direct sur le montant de l’indemnisation dont vous bénéficierez en cas de dommages. Associé au taux de vétusté, il détermine également le montant de la prime que vous allez verser à l’assureur.

Alors, comment estimer la valeur de ses biens matériels ? Selon le contrat d’assurance multirisque habitation que vous signez, l’un des deux modes de calcul suivants peut s’appliquer

  • La valeur réelle: le calcul est réalisé en prenant en compte l’usure des biens. Cela signifie que l’indemnisation ou le remplacement prend aussi en compte cet état d’usure ;
  • La valeur à neuf, qui consiste à prendre en compte la valeur du bien au moment de l’achat. Cette méthode de calcul permet de bénéficier d’une indemnisation élevée en cas de sinistre, mais elle implique le paiement d’une cotisation plus élevée.

Partager :