Défiscaliser avec l’immobilier

Comment défiscaliser avec l’immobilier en 2020 en France ? De nombreuses solutions sont à votre disposition pour bénéficier de réductions d’impôts sur vos revenus. Entre la loi Pinel, les SCPI fiscales, la loi Cosse, la loi Denormandie, la loi Malraux ou encore le système du déficit foncier, le choix est vaste pour votre investissement. Retour sur les solutions d’investissement locatif et de défiscalisation les plus connues du secteur de l’immobilier.

Investissement immobilier et défiscalisation

Afin d’inciter à l’investissement locatif, le gouvernement a mis en place divers dispositifs de défiscalisation. Quelle que soit votre fiscalité, il est intéressant de se pencher sur un investissement locatif ouvrant droit à la défiscalisation.

A voir aussi :

En fonction de votre niveau d’imposition, de votre tranche marginale d’imposition (TMI) et de votre ISF (Impôt sur la fortune), il faudra ensuite se pencher sur la solution de défiscalisation la plus adaptée.

Investissement immobilier en loi Pinel

La loi Pinel est la plus répandue des lois incitatives à la défiscalisation. Votre investissement se fait dans un logement neuf à destination du locatif, sous conditions. Après les lois Robien, Scellier, Duflot et d’autres dispositifs similaires, la loi Pinel vient vous permettre de déduire de votre impôt un certain pourcentage du prix d’achat de votre logement neuf, loué à un prix modéré.

A voir aussi :

L’engagement caractéristique de la loi Pinel d’investissement en défiscalisation est de mettre le bien en location pour une durée de 6 ans, 9 ans ou 12 ans. En fonction de votre engagement, vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt allant jusqu’à 63 000 euros et qui s’étalera sur 12 ans, la durée maximum proposée par le dispositif Pinel.

La défiscalisation par l’investissement dans les SCPI

Les SCPI (Sociétés civiles de placement immobilier) permettent entre autre de distribuer un revenu aux associés de la SCPI. C’est un placement en épargne. La SCPI acquiert des biens immobiliers (bureaux, commerces, entrepôts, parkings ou hôtels…) grâce à l’argent des épargnants. Chaque bien immobilier est ensuite loué à des professionnels en contrepartie d’un loyer. Ces loyer sont ensuite reversés à chaque épargnant de la SCPI, au prorata de l’investissement choisi dans la SCPI.

Il est tout à fait possible d’orienter la recherche de biens immobiliers vers des produits éligibles à la défiscalisation. Ainsi, il existe des SCPI en loi Pinel, Malraux, ou même orientées sur un dispositif de déficit foncier.

Défiscaliser avec la loi Malraux

La loi Malraux permet aussi d’accéder à une réduction d’impôt en défiscalisant. Ce dispositif de défiscalisation et d’investissement ne s’intéresse qu’à l’immobilier ancien. Pour les contribuables français qui paient des impôts très élevés, la loi Malraux est plutôt avantageuse. En effet, elle permet de déduire de votre impôt sur le revenu entre 22 % et 30 % du montant des travaux engagés pour la restauration du bien immobilier.

Ces biens immobiliers sont situés dans certaines zones bien définies. Pour être éligible à ce dispositif, il faut donc respecter les prérequis du zonage mais aussi d’autres limitations. La limite du montant des travaux s’élève à 100 000 euros par an, et ce, sur 4 années consécutives.

Le Cosse ancien et le dispositif Denormandie

Dans la lignée de l’immobilier ancien, la loi Cosse permet de défiscaliser en contrepartie d’un engagement fort : offrir des logements à loyers modérés. Le Cosse ancien remplace ainsi le Borloo ancien et le Besson. Cette incitation fiscale a un taux progressif qui peut se situer entre 15 % et 70 % du montant du loyer perçu hors charges. Le dispositif Denormandie quant à lui viendra ensuite remplacer le Cosse ancien.

Le dispositif Censi-Bouvard

L’investissement immobilier peut s’orienter vers les résidences de services (résidence étudiante, de tourisme et EHPAD) avec le dispositif Censi-Bouvard. La défiscalisation immobilière peut ici aller jusqu’à 300 000 euros, pour une mise en location sur 9 ans et avec une base de réduction d’impôt de 11% du montant de votre achat immobilier. Des plafonnements sont à respecter comme pour la loi Pinel.

Enfin, d’autres dispositifs comme le déficit foncier ou la nue propriété sont également à creuser pour les investisseurs désireux de bénéficier de réductions d’impôts moins connues mais tout aussi intéressantes.

Show Buttons
Hide Buttons
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!