Comment rénover des fenêtres anciennes ? 

73
Partager :

Bien qu’elles fassent partie du charme inégalé des anciennes bâtisses, les vieilles fenêtres nécessitent souvent notre attention pour assurer un confort optimal au logement. La rénovation de fenêtres anciennes permet effectivement d’améliorer considérablement le confort de votre intérieur. Suivez ce guide pour une remise à neuf réussie !

Le petit plus du survitrage

Pourquoi remplacer intégralement vos fenêtres quand vous pouvez leur redonner une seconde jeunesse ? Le survitrage est l’une des meilleures alternatives pour améliorer leurs performances, et ce, à moindre coût. Cette technique consiste à apposer une vitre supplémentaire à l’intérieur ou à l’extérieur de votre fenêtre déjà présente pour former une lame d’air isolante. 

A lire également : Déménagement et planification : comment structurer chaque moment avec soin ?

Les matériaux les plus utilisés comme le plexiglas ou le polycarbonate s’adaptent à tous les styles pour un rendu esthétique garanti. Vous pouvez en commander sur des sites spécialisés, comme plaqueplastique.fr.

Le survitrage vous confère les avantages d’une solution économique, sur mesure et facile à mettre en œuvre. Vous réduisez les déperditions thermiques et le bruit extérieur. De plus, vous pouvez conserver l’aspect d’origine de vos menuiseries.

A lire aussi : Pourquoi opter pour un portail coulissant ?

Il se révèle particulièrement avantageux si vous désirez préserver l’authenticité de vos vieilles fenêtres. Il peut même être installé sans intervention d’un professionnel.

Préparez le terrain  

Avant d’attaquer les travaux, inspectez méthodiquement l’état de vos fenêtres. Le bois érodé ou les fissures importantes nécessiteront sans doute un remplacement partiel des structures. Dans le cas contraire, un bon décapage suffira à ôter les anciens résidus.

Prenez alors le temps de poncer soigneusement chaque surface et insistez sur les creux et les angles. Débarrassez ensuite le bois de toute poussière et impureté à l’aide d’un chiffon sec. Les joints d’étanchéité abîmés devront aussi être remplacés pour empêcher les infiltrations.

Pour un résultat optimal, misez sur des produits décapants thermiques infrarouges. Leur action en profondeur permet de faire ramollir la peinture jusqu’au cœur du bois, sans risquer de l’endommager.   

Sublimez l’authenticité

Le travail de rénovation achevé, il ne vous restera plus qu’à redonner à vos fenêtres leur lustre d’antan. Plusieurs finitions s’offrent à vous selon l’ambiance recherchée.

Vernis incolore 

Le vernis incolore est idéal pour conserver la teinte naturelle et satinée du bois. Ce type de vernis nécessite toutefois un entretien régulier avec un rénovateur adapté.

Peinture laquée 

Elle est parfaite pour insuffler une touche contemporaine ou un rappel de couleurs dans la pièce. Privilégiez des teintes claires pour un rendu lumineux. N’hésitez pas à jouer les contrastes pour un style affirmé.

Pour un effet sublimé, appliquez d’abord une couche d’impression qui fait ressortir les reliefs du bois avant de passer au produit de finition. À chaque étape, prenez le temps de bien laisser sécher entre les couches.

Un travail de patience et de minutie  

Dans votre tâche, armez-vous de douceur pour ne pas endommager le bois déjà fragilisé par les années. Certaines tâches comme le décapage peuvent être pénibles à réaliser manuellement. L’application des vernis exige également une grande précision, notamment près des vitres.

Pour vous simplifier la vie, n’hésitez pas à vous équiper d’outils adaptés. Outre les décapants thermiques, misez sur des applicateurs spécialisés comme des pinceaux biseautés ou des rouleaux pour atteindre les moindres recoins. Votre investissement en vaudra la peine !

Partager :