Comment estimer la valeur des parts d’une SCI ?

64
Partager :

Vous avez des soucis quant à l’estimation de la valeur des parts d’une SCI. Après de maintes explications et expériences, vous n’y arrivez toujours pas. Vous devriez lire les lignes suivantes. Tous les détails vous sont fournis pour réussir cette opération facilement.

Fouiller le contrat

A la création de la société civile immobilière, il doit y avoir eu plusieurs associés qui se sont fait confiance. Chacun a apporté sa pierre à l’édifice pour avoir le résultat actuel. Pour que l’entente soit solide, l’on a dû exiger de tous un apport. Chaque apport donnait droit en retour à son octroyant une part ou des parts de la société. Tout cela est encadré par des décisions énumérées, listées et présentées dans un contrat signé par tous les associés.

A voir aussi : Pourquoi faire construire sa maison individuelle en Vendée ?

Si vous décidez d’estimer la valeur de vos parts, vous serez obligé de remettre le contrat sur le tapis. En réalité, dans les clauses de ce contrat, il y a une valeur inscrite pour chaque part. Tout en vous basant sur cette valeur ancienne des parts, vous pourriez retrouver les critères précis d’estimation des parts de la structure. Cela vous aidera à éviter les litiges juridiques.

Déterminer la valeur des biens

Pour estimer la valeur des parts d’une SCI, l’on a besoin de connaître la valeur des biens dont la société dispose. Il convient de faire un inventaire de toutes les propriétés à son nom. Vous pourrez avoir cette information dans les documents de la comptabilité ou du secrétariat. Il ne faut mettre de côté aucun bien. Tous servent à donner un poids à l’entreprise, donc à augmenter la valeur de ses gains. Avec une entreprise située dans le bon courant d’affaires, les parts peuvent s’évaluer à des milliers, voire des millions d’euros.

A découvrir également : Pourquoi investir dans l’immobilier coté en 2021 ?

Connaître les dépenses à faire

Les dépenses à faire vous font revenir à la réalité. Il est vrai que l’entreprise possède de très bons biens immobiliers répandus un peu partout. Néanmoins, dans le même temps, elle est obligée de gérer certaines dépenses immobilières et/ou connexes au quotidien. Il faut consulter le livre des dépenses et recettes pour mieux comprendre cette donnée. Vous prendrez en compte les dépenses déjà faites et celles qui restent à faire. Cela vous donnera une idée nette de la façon dont la société s’occupe de ses finances, par ricochet, de sa situation.

Réaliser l’opération

L’opération peut se réaliser à présent. Vous aurez simplement à soustraire les dépenses à faire de la valeur des biens de l’entreprise. Si les données retrouvées un peu plus haut sont fiables, vous devriez avoir rapidement de quoi connaître la valeur de vos parts.

Pour tout comprendre plus rapidement, vous pourriez solliciter les prestations d’un notaire, d’un expert-comptable ou de tout autre professionnel ayant le même poids. Les travaux évolueront plus vite et vous aurez une estimation fiable dans les instants qui suivent.

Pour les céder, il faudra selon les clauses du contrat informer tous les autres associés. Vous rédigerez les documents de cession qui recevront leur approbation avant de passer à la phase de transaction proprement dite.

Partager :